Les attributions du Ministère du redressement productif


Le Ministère du redressement productif a vu le jour le 15 mai 2012 et Arnaud Montebourg est à sa tête. Il travaille avec la ministre Fleur Pellerin qui est responsable des petites et moyennes entreprises et de leur développement. Avant cette date, ce ministère était le Ministère de l’industrie, qui était toujours associé à un autre portefeuille. La situation économique du pays et l’apparition d’autres secteurs d’activités a changé la donne. Le Ministère du redressement productif est chargé de concrétiser le programme gouvernemental concernant l’industrie en général. Ce programme inclut évidemment les entreprises de petite ou moyenne envergure. Les entreprises du domaine de la télécommunication ou des services sont aussi prises en charge par ledit ministère.

Celui-ci vise entre autres à préserver les emplois dans ces secteurs. Il travaille en étroite collaboration avec les autres ministères dans l’exécution de ses missions. Le Ministère du redressement productif propose un service d’accompagnement aux personnes désireuses de créer leurs propres entreprises. Le but est de faciliter la relance économique. Il fait également connaître la politique industrielle mise en place par l’Etat.

Le ministère informe les entreprises commerciales sur les règles d’urbanisme à respecter dans le cadre de leurs activités respectives. Celles qui veulent s’implanter dans un endroit donné ou étendre leurs locaux peuvent se renseigner auprès de la Direction concernée. Cet organisme met à la disposition des entreprises un outil leur permettant de se tenir au jour le jour du taux de change par pays. Toutes les informations ayant trait à ce secteur sont également disponibles. Par ailleurs, les entreprises ont accès à une importante base de données, leur permettant d’améliorer leur résultat et leur qualité de service. Elles peuvent aussi avoir des informations concernant le marché public et les règles régissant le secteur.